01 39 55 52 88

HONORAIRES DES CABINETS

Le premier rendez-vous

Quel qu’en soit l’objet, le 1er rendez-vous est soumis à un tarif unique d’un montant de 100 à 150 euros HT, soit 120 à 180 euros TTC. Il a pour objet de vous informer de vos droits, des possibilités qui vous sont ouvertes, de ce que vous pouvez espérer obtenir, du coût et de la durée prévisible des démarches (négociation, transaction, procédure amiable ou contentieuse).

A l’issue de ce premier rendez-vous, vous demeurez bien évidemment libre de confier ou non votre affaire à l'avocat.

Les autres prestations

Nos Cabinets pratiquent trois modes de facturation d'honoraires.

Le mode de facturation pratiqué dépend de la nature du dossier, de sa complexité et des diligences accomplies. Dans tous les cas, il résulte d’un accord entre l’Avocat et son client.

La facturation forfaitaire

Lorsque le dossier le permet, une rémunération forfaitaire peut être convenue avec le client.

Dans ce cas, le client paye un honoraire défini à l’avance qui englobe toutes les diligences accomplies par les cabinets jusqu’à ce qu’une décision de justice soit rendue, une transaction soit exécutée ou, plus généralement, que le dossier soit terminé.

Cet honoraire forfaitaire peut être réglé en une seule fois ou suivant un échéancier déterminé en accord avec le client.

La rémunération au temps passé

Pour certaines interventions et procédures, il est difficile, voire impossible, de pratiquer une rémunération forfaitaire. C’est notamment le cas lorsque le nombre ou l’importance des diligences à accomplir ne peuvent être prévus à l’avance.

Dans une telle hypothèse, les cabinets facturent leurs clients en fonction du temps passé par ses avocats sur le dossier.

Nos cabinets appliquent un taux horaire variant entre 150 et 250 € HT de l’heure, soit entre 180 et 300 €uros TTC de l’heure.

Ce taux est plus précisément fixé en fonction de la nature du dossier, de la difficulté de l’affaire et de l’importance des frais exposés.

L'Honoraire de résultat

Ce mode de rémunération combine l’un ou l’autre des deux modes de rémunération précédents avec la perception d’un honoraire complémentaire de résultat.

Les cabinets pratiquent ce mode de facturation dans les affaires où l’intérêt du litige est chiffrable.

Dans ce cas, un honoraire complémentaire équivalent à un pourcentage des sommes effectivement récupérées sur l’adversaire est prélevé sur ces sommes avec l’accord du client.

Le montant est fixé à l’avance dans une convention d’honoraires signée par l’avocat et son client. Le pourcentage appliqué varie d’un dossier à l’autre sans ne pouvoir excéder 20 % HT des sommes récupérées.


Si vous bénéficiez d’un contrat de protection juridique, il est possible que vous puissiez obtenir la prise en charge totale ou partielle des frais de procès par le biais de votre assurance.

"Je jure, comme Avocat, d'exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité".